Les charnières « dans la chaîne montante » – LILLE – JAN 2023

Quick Overview

En se basant sur la modélisation d’une « chaîne montante » nous étudierons les liens mécaniques existants entre les différentes « charnières articulaires » et leurs intégrations dans le système gravitationnel.

Durée : 2 jours
Horaires : de 8h30 à 18h00
Lieu :

Hôtel Novotel Lille Aéroport, 55 Rte de Douai, 59810 Lesquin

Dates : 21 et 22 Janvier 2023

Télécharger le programme

400,00

Disponible

12 en stock

Catégorie :

Product Description

« LES CHARNIÈRES »

Les charnières sont des zones stratégiques tant sur le plan MÉCANIQUE, NEUROLOGIQUE et VASCULAIRE. Tout traitement passe obligatoirement par l’investigation et la correction d’une charnière.

Notre approche se veut « STRUCTURELLE CONJONCTIVE », la « lésion tissulaire ostéopathique », responsable de divers symptômes exprimés par les patients, est due pour nous essentiellement à une perte des qualités du tissu conjonctif.

Toutes nos techniques quelle que soit la structure cible seront exécutées selon un mode réflexe et non pas dans l’envie de « remettre » les choses en place… Il est en découle une gestuelle précise à l’écoute du tissu dans le respect de la douleur et du confort du patient. Il est évident que le thérapeute utilisera son ressenti et devra savoir apprécier la qualité du tissu afin de pouvoir « proposer » et non pas « imposer » une normalisation conjonctive.

Le positionnement et la gestion du centre de gravité vous fera découvrir une autre vision de la technique, plus de précision, plus de confort.

OBJECTIFS :

  • De découvrir une approche structurelle conjonctive bien différente de l’approche mécaniste et positionnelle du cracking.
  • D’apprendre à gérer son positionnement, développer la maîtrise du centre de gravité et comprendre l’intérêt de travailler sur table basse.
  • De comprendre les règles de la manipulation : plan de travail, plan de glissement, contacts, organisation sus et sous-jacente, thrust.
  • D’oublier la main et de développer le ressenti tissulaire : « la main ne sert à rien »
  • Aux ostéopathes utilisant déjà les techniques structurelles de perfectionner leur gestuelle et leur précision, et donc de sécuriser leurs techniques et d’améliorer leurs résultats.
  • Aux ostéopathes n’utilisant pas les techniques structurelles, de les découvrir ou redécouvrir avec une approche différente qui se veut précise, rigoureuse, et sécurisée, afin de proposer à leur patient un autre outil de traitement.
%d blogueurs aiment cette page :